Canet-en-Roussillon

1er au 29 octobre 2020

Réparations, retrouvailles et rencontres

Le froid commence à bien se faire bien sentir et nous visons Canet-en-Roussillon afin d’effectuer différents travaux. Nous passerons donc rapidement devant Marseille et seront bloqués à mouillage pendant quelques jours en Camargue car de forts vents de plus de 40 noeuds sont annoncés pour quelques jours. C’est cependant à Leucate où nous aurons eu la plus grande surprise car, alors que le météo annonçait 16 noeuds de vents pour la nuit, nous aurons subi un vent constant pendant quelques heures de plus de 55 noeuds. Rien de confortable, particulièrement avec une vague de côté. Pour la première fois depuis le début du voyage, je peux dire que j’ai eu peur.

En Carmague, il n’y a pas que du vent. Nous aurons le privilège d’assister à de magnifiques envolées de flamants roses. De plus, des Canadaires viennent pratiquer leur manœuvres tout près de notre mouillage. C’est très impressionnant de voir les avions remplir leur ventre d’eau et par la suite la déverser. Tout un spectacle!

Nous n’avions pris aucune Marina depuis notre confinement à Barbate en Espagne et vivions très bien à l’ancre depuis trois mois et demi.

Mais pour faire faire des travaux, c’est un mal obligatoire.

Notre expérience de préparation à LaRochelle nous laissait un petit arrière goût en bouche et c’est, un peu, beaucoup à reculons que nous nous sommes présentés à Canet-en-Roussillon pour régler certaines situations datant de la livraison de Vahana.

Tant qu’à être bloqué pour les travaux, on décide de faire d’une pierre deux coups et de faire le carénage et l’anti fouling.

Nous serons accueillis par Claire de chez Axium Marine. Nos échanges avaient toujours été par écrit, mais elle avait deviné nos origines québécoises par des tournures de phrases et certaines expressions 😉

Elle s’empresse donc de nous présenter à des amis navigateurs ayant deux enfants . Ces ainsi que nous ferons la connaissance de Lynn (une acadienne), Laurent, Océanne et Mathieu. Voir leur page web ici.

Nous partagerons de très beaux moments avec eux et ils nous feront aussi faire la connaissance de Niue avec qui nous aurons le plaisir de faire un bon bout de chemin 😍.

C’est au petit marché de fruits et légumes de Canet que nous goûterons les raisins vert les plus délicieux qui soient. Le pain de la boulangerie est aussi très bon. Mais c’est d’autant plus agréable que nous improvisons de temps à autre des 5à7, des apéros souper, avec nos nouveaux amis.

Les enfants sont aussi contents d’avoir des amis avec qui s’amuser. On organise une journée ramassage d’ordures autour de la marina.

Les enfants iront aussi visiter l’arboretum. Ils y goûteront l’arbouse, fruit de l’arbousier et recevront plein d’informations sur les cactus par un jardinier passionné.

Lors de la sortie de l’eau de Vahana, Jacob se fait proposer par le grutier de conduire le travel lift avec la manette. Vous auriez du voir les étincelles dans ses yeux!!!

Nous profiterons de notre séjour à sec pour aller visiter nos amis Camil, Sandra et Nohan avec qui nous avions partagé de bons moments au Portugal. Ils se sont sédentarisés et travaillent sur un projet de gîte à Aix en Provence.

Comme nous sommes près de Marseille, on nous initiera au Pastis et à la pétanque 😉. Et Camil fera encore plein de tours de magie aux enfants.

Nous serons très heureux de les revoir et ils nous ferons découvrir leur beau coin de pays. Nous cueillerons en pleine nature du thym, du romarin, de la lavande et de la roquette. Un beau moment avec des gens qu’on apprécie beaucoup 🥰.

En revenant de notre séjour à Aix en Provence, nous retrouvons Vahana sous une bonne couche de sable. Les gros vents ont déménagé d’importantes quantités de sable dans l’air et on a peine à reconnaître notre bateau que nous avons bichonné, nettoyé, ciré avant notre départ. Il est tout brun-rouge et un grand ménage s’impose.

Nos travaux avancent de bon train. C’est Nicolas de chez BMS qui prendra en charge notre dossier et il sera d’une grande efficacité.

Nous sommes arrivés ici un peu à reculons, car les travaux ne sont jamais vraiment une partie de plaisir sur un bateau. Cependant, chapeau autant à Claire de chez Axium Marine qu’à Nicolas de chez BMS. Ils ont bien travaillé et ont respecté l’échéancier.

Claire a même eu la gentillesse d’offrir des cadeaux aux enfants à notre départ; une carte du monde à gratter et du chocolat 😍.

La mer nous appelle et il faut faire vite. Le matin de notre départ de la Marina, la France annonçait un nouveau confinement avec interdiction de navigation dès la fin de la semaine. Nous remettons donc rapidement Vahana à l’eau et quittons la France avec de très beaux souvenirs, de belles retrouvailles et de nouveaux amis.

Apéro improvisé avec nos amis

Nos amis ont la générosité de nous prêter leur voiture pour que nous puissions effectuer un bon approvisionnement en prévision de nos grandes traversées. Nous voulons stocker plus qu’à l’habitude étant donné les possibilités de reconfinement.

Nous avons peur que les mesures prises en France soit aussi appliquées en Espagne. Comme nous avons vécu un premier confinement de trois mois en Espagne et que nous voulons éviter de revivre un scénario similaire, nous avancerons très vite vers Gibraltar en prévision de notre traversée océanique. C’est ainsi que nous passerons devant Barcelone, Valence et Cartagena, malheureusement sans même s’y arrêter. Nous sommes rendus si près de la traversée, il serait vraiment dommage de rester coincés et confinés.

Levée de soleil, départ de Canet en Roussillon vers Gibraltar juste avant le confinement.

Allez, on bouge!!!