La Côte d’Azur

1er au 30 septembre 2020

De prime abord, il faut l’avouer, nous avions une image préconçue un peu snob de la Côte d’Azur. Nos préjugés défavorables ont eu tord et nous avons été étonnés par l’accueil chaleureux que nous y avons reçu. Cette destination, sans attente, aura finalement été l’un de nos plus gros coups de cœur de tout notre voyage.

Après une traversée de près de 20 heures, nous atterrirons à Menton, la ville de la France la plus à l’ouest de la côte Méditerranéenne à la frontière de l’Italie. Ici, le français et l’italien se côtoient régulièrement dans les conversations.

Déjà, à notre arrivée à Menton, la ville nous offre toute sa splendeur. Les magnifiques bâtisses aux teintes ocres se laissent enrober par les rayons du soleil qui frappent sur les murets anciens. Un charme inexplicable se dégage de ce lieu avant même d’y avoir mis les pieds.

Fête du Citron — WikipédiaConsulter
Créateur : Photographer: PATRICK VAROTTO
Droits d’auteur : Copyright: http://www.photovarotto.com

Menton est une ville qui bénéficie d’un exceptionnel 315 jours d’ensoleillement par année. Ce microclimat permet une excellente culture du citron. Ils sont les plus grands producteurs de citrons d’Europe. Le citron de Menton porte une Indication de Géographie Protégée. Chaque année, en février, le festival du citron présente un carnaval avec des chars ornés de citrons et d’oranges.

Et que dire de leur limoncello ❤️❤️❤️et du petit marché.

À Menton, tout est bien pensé pour l’accès à la plage. Bel aménagement avec plusieurs bancs sous pergolas avec jets brumisateurs, casiers gratuits pour y déposer et sécuriser ses effets personnels, douches, etc. On facilite la vie des vacanciers et c’est très apprécié!

La ville met aussi à disposition plusieurs points d’eau de source pour se désaltérer. Wow!

Nous passerons des heures à déambuler dans la vieille ville. Les petites ruelles piétonnières se tortillent entre elles et plusieurs impasses, maintenant clairement indiquées, servaient autrefois à tromper l’ennemi et à le capturer lors d’attaques.

Nous recevrons une invitation de Martine, une gentille navigatrice mentonnaise dont la fille habite maintenant au Québec. Elle nagera jusqu’à notre bateau pour discuter avec nous, ensuite nous inviter et elle est revenue par vents forts pour s’assurer que tout était correct à bord. Malheureusement, la météo nous obligera à nous déplacer rapidement et nous ne pourrons échanger que brièvement avec cette personne très conviviale et hospitalière. Elle voulait nous faire goûter ses beignets de courgettes, dommage qu’on ai raté ça!

Le train étant très accessible, nous en profiterons pour aller (près de Nice) au Applestore 3x afin de régler différents problèmes sur différents appareils.

C’est aussi à partir de Menton que nous irons en train à Monaco et à Nice.

Devant le célèbre casino de Monaco

Lors de notre passage, Monaco était très peu animé à cause du Covid. La majorité des restaurants et des boutiques étaient fermés. Le manque de tourisme minait réellement l’ambiance.

Nice semble moins souffrir des difficultés liées à la pandémie. Il y a beaucoup de gens qui y circulent et l’ambiance est bonne.

C’est ici que nous découvrirons les gelatos Fenocchio. Plus de 100 saveurs de crème glacée y sont proposées. Toutes plus alléchantes les unes que les autres. Coups de cœur pour Meringue/citron ❤️ Elles sont tellement délicieuses que nous referons un détour en train ( + de 20€) uniquement dans le but de revenir en manger. Un moment de pur bonheur!

Petite particularité de la plage de Nice ( ainsi que d’autres plages sur la Côte d’Azur), la plage n’est pas en sable mais plutôt en galets. Plusieurs roches plates servent à accueillir les visiteurs qui s’y étendent comme si c’était confortable 😉!

À Menton, nous aurons droit à un autre fameux bateau mal ancré chassant vers le rivage cette fois. Le propriétaire n’étant pas à son bord, les sauveteurs en mer doivent intervenir. Le propriétaire est arrivé à bord pendant l’opération de sauvetage et la quille du voilier était malheureusement bien coincée dans le sable. Après plusieurs manœuvres, les sauveteurs ont finalement réussi à décoincer la quille.

Chapeau et respect à ses braves hommes et femmes qui, bénévolement, contribuent à la sécurité des gens de la mer. Très impressionnant!

Le A yatch dormira à nos côtés à deux reprises. En 2017, il était le plus grand voilier du monde, 143m!!!

Nous nous dirigerons ensuite vers Antibes. Décidément, les coups de cœur de manquent pas ici! La vieille ville est très charmante et nous y mangeons de délicieuses focaccia. Nous marchons beaucoup pour découvrir la ville et nous sommes toujours surpris de constater à quel point les enfants peuvent bien suivre le rythme sans rechigner. Il n’est pas rare de parcourir plus de 20km quotidiennement. Ça fait beaucoup de petits pas en une journée!

Notre prochain mouillage sera aux Îles de Lerins. Un magnifique mouillage entre deux îles. Nous visiterons Saint Honorât. Sur cette petite île, se trouve un monastère. Des visites guidées permettent d’obtenir beaucoup d’informations sur le mode de vie des moines dans cet abbaye où l’on cultive le vin et les olives. Un moment de sérénité dans ce lieu paisible empreint de spiritualité et de simplicité.

Restaurant inusité, une pizzeria fabrique à bord d’un catamaran des pizzas qui sont livrées en dinghy aux bateaux en mouillage. Nous aurions bien aimé en profiter, mais un catamaran de sortie de jour (c’est à dire bondé de touristes avec de la musique à tue tête! 😬) nous fait fuir vers un lieu plus paisible.

Ensuite, petit mouillage dans les calanques d’ Anthéor où nous mettrons l’ancre à proximité d’un très joli pont magnifiquement éclairé la nuit.

Nous passerons devant St-Tropez sans nous y arrêter, faute de temps. L’automne commence à bien s’établir et nous visons Canet en Roussillon pour finaliser certaines réparations sur Vahana.

Un arrêt au Marché de Lavandou s’avérera mémorable. La panoplie de kiosques propose plusieurs produits régionaux. Les marchands sont très sympathiques et conviviaux. Nous aurons plaisir à discuter avec plusieurs d’entre eux.

Nous aurons la chance de goûter les fameux beignets de courgettes, une spécialité régionale. Le vendeur, étant à la fin de sa journée, d’une grande générosité, nous en remets 10 plutôt que 6. À la pâtisserie, nous commandons 2 baguettes de pain, encore très généreusement, on offre aux enfants des tartes tropéziennes. Un espèce de gros beigne fourré à la crème pâtissière. Un vrai régal! Et c’est sans compter les suçons au miel de lavande qu’une autre commerçante aura offerts aux enfants. On se délectera aussi des olives marinées, des artichauts marinés, des tomates séchées, de l’ail rose ainsi que plusieurs autres produits. Une visite très agréable et un échange avec des commerçants très sympathiques.

Notre prochaine destination de la Côte d’Azur sera l’île de Porquerolle. Encore un coup de cœur pour nous. Nous aurons le plaisir d’y visiter un vieux moulin à vent restauré. Le mécanisme à l’intérieur est surprenant et ingénieux. Des guides nous en expliquent le fonctionnement.

Nous visiterons aussi le fort de l’île où se trouve plusieurs informations sur l’histoire de l’île, sa faune, sa flore, etc. Nous prendrons en photo plusieurs affiches qui serviront ensuite à alimenter le programme scolaire de Charlotte et Jacob. De la pédagogie à partir du concret.

Finalement, notre dernière destination de la Côte d’Azur sera l’île de Bendor et Bandol. Magnifique île appartenant à Paul Ricard. ( le fameux pastis!😉) Il y a intégré de nombreuses œuvres d’art et en a dessiné l’aménagement. On s’y sent dans un univers artistique à part. Beaucoup de quiétude se dégage de ce lieu riche en culture.

La Côte d’Azur aura été pour nous une révélation. Une région riche en découvertes! Ces habitants, loin d’être pincés, auront été d’une grande gentillesse et très chaleureux. Un coup de cœur dans notre voyage!

7 commentaires sur « La Côte d’Azur »

  1. Iles de Lerins ( avec un s à la fin ) . Ile de Saint Honorat et pas ile Honorat .Le Lavandou pas Lavendou ; donc marché du Lavandou .

    J'aime

  2. Merci pour tous vos beaux récits, de vos incroyables aventures et comme vous le dites « et de votre douce folie.” En plus de nous donner un cours d’histoire, vous me donnez le goût d’un limoncello où d’un bon gelato. Incroyable de pensée à votre rencontre avec Manawa au cœur de l’Allantique. Espérons que vous avez de la belle température, profitez-en car ici nous sommes en plein dans une vraie tempête hivernale. Vous êtes une famille formidable😊

    J'aime

  3. Merci pour toutes ses belles photos et ses récits
    On a un peu l’impression de voyager avec vous et c’est agréable de vous lire
    Bonne continuation
    Au plaisir de vous lire à nouveau

    J'aime

  4. De nationalité française, j’ai été adoptée par le Québec il y a plus de 15 ans et c’est à Marieville que nous nous sommes rencontrés… et maintenant, vous me faites découvrir une région de France que je connais peu ! Un grand merci pour vos récits toujours hauts en couleurs et les superbes photos :-).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s