Des Canaries au Cap Vert

Journal de traversée

30 décembre au 7 janvier 2021

Résumé jour 1


Position au 31-12-2020 à 1200
26’43,04,6’N, 016’11,13,3’W
Distance totale parcourue à 1200: 87,2MN

(Départ 30-12-2020 à 0930)

Vitesse moyenne de déplacement:4k

Vitesse moyenne du vent:

Jour: 5K
Nuit: 9k

Etat de la mer: calme


Notre première nuit s’avérera très douce. Une belle mer calme accompagnée d’une belle lune ronde qui nous éclaire.


Deux situations viennent cependant troubler notre quiétude.

Nos amis Manawa ont des problèmes avec leurs câbles de direction. Ils décident tout de même de poursuivre la route. On sent Isabelle inquiète et on espère que tout se passera bien pour eux.

On sait que la détresse humaine existe. On n’est cependant rarement confronté à une situation comme cette nuit. Les gardes côte communiquent avec nos amis pour nous informer que nous croiserons un bateau de migrants dans les prochaines heures. Ils sont 15 passagers à bord et avancent sur un bateau de fortune à voile en notre direction. Légalement, il nous est interdit de les aider. On doit aviser la garde côtière dès qu’on les croisera. On est conscient de l’immense privilège que l’on a d’être dans une position de liberté, d’avoir à bord tout plein de nourriture, d’avoir une maison flottante confortable qui est pour nous un havre de paix et de pouvoir conserver notre bulle avec nous en ces temps difficiles de pandémie. Ces gens qui voguent tout près de nous sont dans une situation tellement difficile de précarité et ils risquent tout pour traverser vers un monde meilleur. Leur message sur la VHF était un cri à l’aide et je pleure. Nous nous sentons impuissants. Les vents devraient augmenter dans les prochaines heures. Pour l’instant, on est au moteur.

Ce sera notre dernier message avant la nouvelle année, alors toute la famille en profite pour vous souhaitez une bonne nouvelle Année 2021. Puisse-t’elle nous apporter la santé, beaucoup d’amour, du bonheur et plus.

Résumé jour 2


Position au 01-01-2021 à 1200
25’17,50,0’N, 017’29,08,2’W
Distance totale parcourue à 1200: 192,4MN

Vitesse moyenne de déplacement: 4,5k

Vitesse moyenne du vent:

Jour: 4K
Nuit: 12K

Surf max: 9,4K

État de la mer: 1-2m, houle longue


La situation de Manawa semble fort heureusement sous contrôle malgré quelques réajustements de tension et un serrage de boulons. Nous réussissons à maintenir un écart raisonnable d’environ 5MN entre les deux catamarans.
Le vent se fait discret et tarde à arriver. Nous souhaitons ménager nos réserves de gasoil et tentons de limiter les heures de moteur. Il faut donc faire preuve de patience car nous avançons souvent sous les 3K, soit plus lentement qu’un humain se déplaçant à pieds. 😉 et la mer se gonfle un peu pour former une légère houle de fond. Un peu plus mouvementé qu’hier.

Ce sont des conditions confortables mais, malgré tout, je me suis sentie l’estomac barbouillé toute la journée. Les garçons me feront cadeau d’une heure de répit pour mes quarts. Nous faisons des quarts de veille de 3 heures en rotation de 1900 à 0700. La pleine lune nous accompagne. Tout le monde s’amarine tranquillement. Notre équipier Daniel participe bien et devient de plus en plus à l’aise avec les manœuvres. Les enfants sont plus éveillés aujourd’hui et on joue aux MonolyDeal et au MileBornes. Pendant la nuit, le vent augmente enfin entre 15 et 17K, nous permettant une vitesse de déplacement supérieur à 6K.
Nous n’entendons plus rien au VHF à propos des migrants, mais il reste bien là dans toute mon émotivité et je pense que ça influence beaucoup ma sensibilité au mal de mer car j’ai les émotions à fleur de peau. Un mélange de profonde tristesse et de gratitude.
Nous assistons à un beau lever de lune, phénomène rarement observable lorsque nous sommes à terre. La température est confortable, il a fait 24’C aujourd’hui et même la nuit commence à se réchauffer autour du 20’C.
C’est par une nuit de quiétude et tout en douceur que nous laisserons filer 2020 pour glisser paisiblement vers de nouvelles aventures en 2021. Une veille de nouvel an différente de ce que l’on a l’habitude, à l’image de l’année 2020 qui était rempli d’inédits.

Résumé jour 3


Position au 02-01-2021 à 1220
23’47,55,5’N, 018’56,27,2’W
Distance totale parcourue à 1200: 312,7MN

Vitesse moyenne de déplacement: 4,7K Vitesse moyenne du vent:

Jour: 14K
Nuit: 14K

Surf max: 10,9K

État de la mer: 2m, plus agitée
Les conditions de navigation sont idéales. Vents de 12 à 17 noeuds, grand largue/arrière. Une houle longue de 1 à 2 mètres. On ne pourrait pas demander mieux. On en profite car les fichiers météo prédisent une accalmie à partir de demain.
La gestion de l’eau va bien, nos réserves sont suffisantes. Notre consommation est plutôt frugale, soit environ 40-50L d’eau par jour à 5 personnes. Nous prévoyons utiliser le dessalinateur uniquement lorsqu’on aura à faire fonctionner le moteur avant notre arrivée au Cap Vert pour refaire le plein.
Pour la gestion de l’électricité, l’ajout de notre deuxième glacière congélateur Dometic ( 2x 40L congélateur + 1 frigo) vient solliciter le système. Combinée à des journées nuageuses et surtout à la période d’ensoleillement la plus courte de l’année, cela nous oblige à bien surveiller notre consommation. Nous n’avons heureusement pas besoin de faire du moteur pour recharger notre système de batteries. Cependant, nous optons pour cuisiner au gaz plutôt qu’à l’induction comme nous en avons l’habitude. Nous avions prévu des bouteilles de propane supplémentaires au cas où. À partir du Cap Vert, les heures d’ensoleillement augmenteront et le soleil sera mieux positionné pour nos panneaux solaires, donc ce petit inconvénient devrait être compensé. Somme toute, nous sommes très satisfaits de notre système.
Les journées sont plutôt relax à bord. Quelques manœuvres par ci par là pour ajuster les voiles, la préparation des repas, des jeux avec les enfants, etc
Nous venons tout juste d’apercevoir une baleine et son souffle au loin entre Manawa et nous.
Concernant Manawa: La bonne nouvelle, ils ont réussi à pêcher un mahi-mahi. La mauvaise nouvelle, suite à un ragage, leur drisse de parasailor s’est sectionné ce matin. Leur parasailor s’est donc subitement affalé dans l’eau mais ils ont réussi à le repêcher sans dommage.

Résumé jour 4

Je n’écris pas aujourd’hui, ca ira à demain.

Résumé jour 5


Position au 04-01-2021 à 1200
20’20,29,8’N, 021’48,22,7’W
Distance totale parcourue à 1200: 574,9 MN

Vitesse moyenne de déplacement: 5,6

Vitesse moyenne du vent:

Jour: 17K
Nuit: 12K

Surf max: 11,9K

État de la mer: 1m
C’est notre plus belle journée de navigation depuis le départ. La mer est belle et le vent constant. Les prévisions annonçaient une accalmie, nous nous étions préparés mentalement à faire du moteur. Finalement, il n’en fut rien et nous avons très bien avancé à voile toute la journée.
Manawa a réussi à pêcher un deuxième mahi-mahi. Wow!!! De notre côté, nous avons mis les lignes à l’eau mais notre vitesse de déplacement est probablement trop rapide pour pêcher. 😉

Nous avons près de 20MN d’avance sur Manawa car on voulait maximiser notre avancée à la voile. Le vent est finalement tombé pendant la nuit et nous devons nous résigner à partir le moteur. Ce sera du moteur pour plusieurs heures. On décide de remplir les réservoirs d’eau et j’en profiterai pour faire 2 brassées de lavage.
Le mal de mer diminue pour Lyne, la mer est très calme. Sinon, tout va bien à bord. La chaleur se fait réellement sentir depuis ce matin, il fait 31’C au thermomètre.

Résumé  jour 6

Position au 05-01-2021 à 1200
19’03,47,03’N, 023’00,,55,5’W
Distance totale parcourue à 1200: 669,7 MN

Vitesse moyenne de déplacement: 5,1K

Vitesse moyenne du vent: Jour: 6K
Nuit: 8K

Surf max: 11,5K

État de la mer: moins de 1m

Comme prévu, le vent est finalement tombé. La mer est plate comme un lac par une journée de grand calme. Il faut donc faire du moteur.
Tout le monde va bien à bord. Nous enchaînons les parties de Rummy, de Phase 10 et autres jeux.
Encore une fois, plusieurs dauphins nous accompagnent pendant un bon moment. Ils sont plus gros que ceux d’avant hier et sont tachetés de blanc. Un spectacle en pleine nature.

Nous assistons à un superbe coucher de soleil. Le ciel est magnifique. On décide de naviguer à voile une bonne partie de la nuit avec un ris malgré le 9K de vent, question de nous déplacer très lentement pour permettre à Manawa de nous rejoindre. Cela permet de diminuer l’écart entre les deux catamarans et au petit matin, nous sommes en mesure de distinguer leur mât au loin. Lentement mais sûrement. Il nous reste moins de 200MN pour arriver à Mindelo. Nous devrions arriver le 7 janvier avant la fin de la journée.

Résumé jour 7

Position au 06-01-2021 à 1200
16’51,03,2’N, 024’09,34,7’W
Distance totale parcourue à 1200: 753,7 MN

Vitesse moyenne de déplacement: 5K

Vitesse moyenne du vent:

Jour: 5K
Nuit: 5K

État de la mer: moins de 1m
Toujours très peu de vent. On persiste avec les voiles à tous les moments possibles. Mais on doit régulièrement réajuster et parfois les moteurs sont nécessaires.

Ce matin, nous sommes à 80 MN du Cap Vert et nous percevons enfin la terre!!! Nous avançons très lentement et devrions arriver demain comme prévu. On vient de hisser le drapeau jaune et le drapeau du Cap-Vert en fonction de notre arrivée.
Tout le monde va bien à bord et l’école a repris depuis deux jours. Nous entamerons notre dernière nuit de quart sous peu. On se met un peu de musique africaine pour nous mettre dans l’ambiance. Vivement notre arrivée demain!
Nous aurons eu une superbe traversée. On aurait pris un peu plus de vent mais on a eu d’excellentes conditions de mer.

Nous aurons finalement réussi à attraper notre premier mahi-mahi après plus d’un an de voyage. Mais il était trop petit, alors nous l’avons remis à l’eau. La nuit sera douce et des plus étoilée. Nous réglons nos voiles afin de réduire notre vitesse pour éviter une approche de nuit et atteignons notre destination …
Nous avions bien pris le rythme et aurions pu poursuivre la route plus longuement. Notre escale au Cap Vert nous permettra de visiter brièvement l’endroit, de faire quelques réparations pour Manawa et de nous réapprovisionner en produits frais avant la transatlantique.